.st0{fill:#FFFFFF;}

Les essentiels, Bourse, Gérer mes liquidités, financer mes projets, Investir en bourse

Opcvm en 5 points

 mars 9, 2020

L’essentiel de l' Opcvm en un clin d’œil"

Qu’est-ce que c’est ?

Il existe deux principaux types d’OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières) : les SICAV (sociétés d’investissement à capital variable) et les FCP (fonds communs de placement).

Investir dans des titres d’OPCVM signifie que vous placez votre argent dans des valeurs mobilières, non pas directement, mais par l’intermédiaire de professionnels, en l’occurrence des organismes de placement collectif en valeurs mobilières.

Ces derniers vont investir les capitaux qu’ils recueillent auprès du public dans les valeurs mobilières de leur choix, selon leur politique d’investissement et les opportunités du marché.

Vous ne serez donc pas directement propriétaire de ces valeurs mobilières. Vous détiendrez simplement des actions de SICAV ou des parts de FCP, lesquelles seront représentatives d’une partie d’un portefeuille important de valeurs mobilières (portefeuille commun à différents épargnants).

Les 5 points à retenir
fleur 3
  • Il s’agit d’un placement collectif en valeurs mobilières.
  • La gestion de ces valeurs est assurée par des professionnels.
  • C’est un placement approprié pour les néophytes ou “petits” investisseurs.
  • Certains titres de SICAV et FCP peuvent être détenus dans le cadre d’un PEA.
  • Les OPCVM sont fiscalement “transparents” en ce qui concerne les revenus distribués.

À quoi cela sert-il ?

Les OPCVM vous permettent d’investir dans un portefeuille de titres présentant une diversification évidemment plus importante que celle que pourrait obtenir un simple particulier investissant en direct. Cette diversification peut présenter une certaine garantie pour l’investisseur.

Par ailleurs, vous vous déchargez des problèmes de gestion de portefeuille, cette gestion étant assurée par des professionnels.

Dans quel contexte peut-on ou doit-on l’utiliser ?

​Les OPCVM sont des produits adaptés à tous les types d’investisseurs. Vous pouvez donc en acquérir quels que soient vos moyens financiers ou votre niveau de compétence en matière de Bourse.

Quels en sont les avantages ?

​Votre portefeuille est géré par des professionnels sous le contrôle rigoureux de l’AMF (Autorité des marchés financiers). La grande diversité d’OPCVM proposés vous permet de choisir un produit vraiment adapté à vos objectifs, que vous privilégiiez les placements de court ou de long terme, français ou internationaux, par exemple.

Y a-t-il des précautions d’emploi ?

Le prix de souscription ou de rachat d’un titre d’OPCVM est déterminé par rapport à sa valeur liquidative. Cette valeur liquidative est publiée au minimum 2 fois par mois. Elle s’obtient en divisant l’actif net de l’OPCVM par le nombre d’actions (s’agissant d’une SICAV) ou de parts (s’agissant d’un FCP).

La notice d’information propre à chaque OPCVM doit être lue avec attention. Elle peut en effet prévoir, selon l’heure et/ou le jour où vous passerez votre ordre d’achat, que le prix de souscription ou de rachat sera fixé par rapport à la dernière valeur liquidative connue ou la prochaine : le cours est dit “connu” dans le premier cas, “inconnu” dans le second.

Il est évident que l’investisseur sera parfois (heureusement ou malheureusement) surpris du montant qu’il aura à verser si le cours retenu est “inconnu”.

Combien ça coûte ?

À l’achat, une commission de souscription (ou droit d’entrée) s’ajoute à la valeur liquidative pour former le prix total. À la revente, une commission de rachat (droit de sortie) vient diminuer le prix de vente. En plus de ces droits, des frais de garde peuvent être perçus. Enfin, les revenus éventuellement distribués et les plus-values sont respectivement imposables selon le régime d’imposition des revenus et celui des plus-values sur valeurs mobilières.

Le marché est largement ouvert aux particuliers. Il vous suffit de passer un ordre d’achat ou de vente auprès de votre intermédiaire financier.

​Un exemple d’utilisation

Le prospectus de la SICAV dans laquelle vous souhaitez investir prévoit que la valeur liquidative est publiée tous les jours de Bourse et que les modalités d’exécution des ordres sont les suivantes : les ordres d’achat et de revente doivent être adressés à votre intermédiaire financier avant 11 heures. Ils sont exécutés :

  • sur la base de la prochaine valeur liquidative (c’est-à-dire à cours inconnu) pour les souscriptions.
  • sur la base de la dernière valeur liquidative publiée (c’est-à-dire à cours connu) pour les revente
Si vous transmettez un ordre d’achat d’actions de SICAV :
  • le mercredi à 10 heures ; le prix d’achat est calculé sur la base de la prochaine valeur liquidative qui sera publiée le mercredi en fin d’après-midi.
  • le mercredi à 13 heures ; le prix d’achat est calculé sur la base de la valeur liquidative qui sera publiée le lendemain, donc le jeudi en fin d’après-midi.

Vous ne connaîtrez pas exactement le montant de votre investissement, d’autant que vous devez en plus rajouter, le cas échéant, le droit d’entrée.

Si vous passez un ordre de revente de vos actions de SICAV :
  • le mercredi à 10 heures : le prix de vente est calculé sur la base de la dernière valeur liquidative connue, c’est-à-dire celle publiée le mardi en fin d’après-midi.
  • le mercredi à 13 heures ; le prix de vente est calculé sur la base de la prochaine valeur liquidative, c’est-à-dire celle publiée le mercredi en fin d’après-midi.

​© Copyright Editions Francis Lefebvre


Tags

investissement


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>
%d blogueurs aiment cette page :